Quand on parle photo instantanée, c’est bien de comprendre de quoi on parle. Il y a plusieurs dizaines d’année, le concept avait le vent en poupe jusqu’à disparaître presque complètement dans les années 2000. Heureusement, la photo instantanée est de retour.

Mais revenons plutôt sur les origines !

Un peu d’histoire

Elle sera aussi utilisée par les photographes professionnels, qui adaptent des dos recevant les films Polaroid FP sur leur boîtier pour tester l’éclairage et le cadrage de leurs photos argentiques. Les films instantanés existaient aussi en plan films de format 4 5«  et 8 10» , utilisables dans des chambres photographiques grâce à des dos/châssis dédiés. D’autres marques produiront des appareils et des films instantanés. Parmi elles, le fabricant japonais Fujifilm produira des appareils mais surtout des films compatibles avec le matériel utilisant le format film-pack de Polaroid1.

Dans les années 1980, la firme Kodak produira brièvement sa propre ligne d’appareils instantanés et ses films dans un format dédié, avant de perdre une bataille de brevets contre Polaroid en 1986.

Le principe du film Polacolor

Le négatif est constitué d’un ensemble de trois doubles couches d’émulsion constituées par des grains d’halogénure d’argent et d’une couche de révélateur chromogène. Chaque couche d’émulsion est sensible à une des trois couleurs primaires. La lumière verte impressionne de même l’émulsion de la couche sensible au vert, mais traverse la double couche du bleu sans l’impressionner. Toutes les molécules du révélateur chromogène entamant leur action presque simultanément, elles ont l’occasion de réagir sur les grains d’argent de la première couche d’émulsion.

Ainsi, le révélateur chromogène ne réagit il que sur la couche d’émulsion sensible au bleu et demeure prisonnier de cette couche. De même dans les deux autres couches d’émulsion sensibles, les grains d’argent impressionnés permettent le passage de deux des révélateurs chromogènes et piègent le troisième.

Disparition et réapparition du procédé

Le 8 février 2008, elle annonce la fermeture des dernières usines fabricant les films instantanés pour la fin de l’année6, ce qui sera effectif en août 2008. Fujifilm continue également à produire certains films instantanés au format Instax1. Entre 2015 et 2016, la société japonaise annonce l’arrêt de la production des derniers films FP 11.

Impossible Project

Onze salariés de l’ancienne usine Polaroid d’Enschede ont racheté les machines encore disponibles afin de relancer la production12. Les premiers films sont sortis le 25 mars 2010.

Contenu inspiré de Wikipédia : Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Appareil photographique instantané de Wikipédia en français (auteurs)

Cet article a été écrit par PhotoInsta

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *